SPA : Spondylarthrite ankylosante, SEP et Seignalet

On trouve facilement sur le net ou dans des livres la définition de ces deux pathologies. Qui sont considérées auto-immunes et qui ont dans quelques cas malheureusement à terme d'énormes répercussions entres autres sur la mobilité des patients concernés.

Récemment, alors que j'animais des ateliers d'information sur la diététique dans une enseigne commerciale, plusieurs personnes sont venues me parler spontanément de leur rémission suite à un régime Seignalet.

La personne qui m'a le plus marqué était une dame qui m'a raconté son histoire. Pour résumer, SEP (= Sclérose en Plaque) en quasi rémission depuis ... 20 ans grâce notamment au régime Seignalet, ainsi qu'à une activité physique soutenue, et des actions qui s'apparentent à de la visualisation. L'histoire était tout à fait spectaculaire. Je donne très peu de détails qui permettraient peut être de l'identifier car j'ai compris que cette personne voulait rester relativement anonyme. Mais 20 ans de rémission ou quasi-rémission pour une maladie comme la SEP, c'est une confirmation que ce sujet devrait être pris beaucoup plus au sérieux par médecins, chercheurs, et patients !

Deux autres personnes m'ont évoqué leur SPA. Une des deux discussions fut trop rapide, je n'ai pas compris quels étaient les bénéfices, mais a priori il y en avait. L'autre personne avait mis en œuvre tout un panel d'approches, en termes physiques, psychologiques mais les modifications de l'alimentation étaient centrales (de type Seignalet, je ne sais pas si c'était à 100 % ou pas), avec d'énormes bénéfices sur la maladie depuis plus de 5 ans.

J'ai noté aussi avec satisfaction la volonté d'une dame de se diriger, pour son fils atteint d'asthme, et pour elle même atteinte d'une maladie intestinale, vers un régime type Seignalet conseillé par une naturopathe. J'ai connu ou lu, au début du régime Seignalet, plusieurs naturopathes largement opposés à cette alimentation arguant par exemple  que le blé nous était nécessaire. Les médecines douces ont aussi leurs dogmes, et celui ci s'effiloche heureusement depuis plusieurs années. Par contre, si la maladie intestinale de la personne est une RCH (Recto Colique Hémorragique), le Dr Seignalet indiquait des bénéfices modérés pour cette pathologie, alors qu'elle fonctionne beaucoup mieux pour une maladie de Crohn. L'auteur Julien Venesson témoignait dans un de ses livres (je ne sais plus lequel) du succès d'une alimentation de type "Paléo" pour sa RCH.

Pour revenir à la SPA : les personnes qui essayaient étaient peut être beaucoup plus nombreuses il y a 10 à 15 ans tout simplement car des personnes qui étaient en rémission grâce au régime Seignalet étaient plus actives, plus combattives sur les forums, et se sont je pense depuis un peu lassées.

Par exemple, l'auteur de ce site (moins actif mais qui publiait encore en 2017) avait pu rassembler beaucoup d'informations sur la SPA. Je le conseille vivement car il y a des liens vers d'autres témoignages similaires, on note un grand recul (plus de 10 ans), et l'auteur parcourait la plupart des questions que les patients se posent encore aujourd'hui, il référençait toujours ses sources, etc. :

On peut retrouver le même auteur dans une discussion dans un forum ancien, c'est un des "profils supprimés" : discussion qui regroupe beaucoup de témoignages ou de compilations de témoignages parfois très détaillés sur les liens entre maladies et régime Seignalet. J'incite les gens peu informés à lire ces échanges (uniquement les témoignages ou recueil de témoignages, sinon c'est trop long et moins intéressant à lire), et des liens donnés, car ils montrent une partie de la diversité des maladies concernées, dont la SPA.

Les chercheurs et médecins qui lisent ces lignes pourront se dire que sans données chiffrées objectives, ces déclarations sont invérifiables. Bien sûr et dans ce cas, ... faites le dans vos fonctions respectives ! Depuis que je suis le régime Seignalet, et que je côtoie, discute, etc. des personnes qui en bénéficient, une des choses les plus flagrantes est le manque de réactivité du corps médical, de saisie des réalités chiffrées - ou  non - présentées par ces mêmes patients quand les améliorations sont flagrantes (selon la pathologie, évolution de la V.S., de la fréquence de crises d'asthmes, ou de crises inflammatoires, du périmètre de marche, de l'état général constaté par les proches, de la douleur sur une échelle chiffrée, ou encore clairance de la créatinine, Hémoglobine glyquée pour les DT2 qui s'y lancent, etc. etc.) en parallèle avec les changements alimentaires.

Les livres de médecins et / ou scientifiques qui suivent pourront vous apporter beaucoup d'éléments de compréhension des mécanismes en jeux, en plus des discussions et analyses menées avec ceux de vos patients (plus nombreux que vous ne pensez) engagés dans une démarche similaire. Plusieurs des raisons du manque - criant - de recherche scientifique dans ce domaine, par exemple des études randomisées avec deux ou trois groupes de patients, et donc de publications dans les revues dites de référence, malgré les résultats incroyables obtenus, sont aussi expliquées dans ces ouvrages.

  1. L'alimentation ou la troisième médecine - Dr Jean Seignalet
  2. Rhumatismes, et si votre alimentation était coupable ? - Dr Jean Pierre Poinsignon*
  3. Comment j'ai vaincu la douleur et l'inflammation chronique par l'alimentation ? - Jacqueline Lagacé

* J'ai eu la chance d'intervenir lors d'une conférence où deux médecins, le Dr Ménat, et Le Dr Poinsignon, intervenaient, j'avais résumé ça ici :

Pour résumer ce billet : les résulats du régime Seignalet étaient souvent spectaculaires il y a 10, 15, 20 ans, et continuent à l'être aujourd'hui. Les témoignages restent en majorité concordants. Et avec un recul beaucoup plus long que dans la majorité des études cliniques existantes (de l'ordre de 4 à 5 ans en général). Pour certains patients le changement alimentaire apporte des bénéfices indéniables mais n'est pas tojours suffisant (selon les personnes : autres aliments à diminuer ou stopper, adaptation de l'activité physique, travail psychologique, compléments alimentaires, etc.) ; le régime Seignalet reste systématiquement pour ces personnes un passage incontournable pour connaître des améliorations.

Ajouter un commentaire