Médicaments pour solidifier les os ?

Le nouveau scandale en cours, relatif au Prolia, était peut être prévisible.

C'est un anticorps monoclonal. Je n'ai plus sous les yeux les références d'articles parus il y a plusieurs années sur cette classe thérapeutique, mais les risques d'effets secondaires divers étaient souvent soulignés.

Cela signifie que ce médicament précis a été mis sur le marché avec une très mauvaise évaluation des bénéfices - risques, alors que la possibilité de risques était attendue.

C'est un médicament qui inhibe les ostéoclastes (cellules qui résorbent les os, par exemple si le corps a besoin des minéraux stockés dans les os, dans un équilibre avec les cellules qui contribuent à les solidifier). Qui rajoute donc un déséquilibre à un système, mal connu, peut-être déjà en déséquilibre.

Les causes de fragilité osseuse sont pourtant avant tout liées aux modes de vie, à des effets iatrogènes (effets secondaires de médicaments). Ces sont les modifications de ces facteurs là qui fonctionnent, ou du moins qui peuvent fonctionner.

Et un autre type de médicaments (Protelos) avait déjà été retiré du marché, un peu tardivement malgré les mises en garde de médecins, par exemple le rhumatologue M. Poinsignon (voir dans le lien en fin d'article). La prudence des autorités sanitaires aurait dû être encore plus grande.

Les "errements" de la lutte contre le risque de fracture osseuse sont parfaitement illustrés en quelques lignes dans le début (je ne suis pas abonné, et ne peux lire que le début) de cet article du Monde.

https://www.lemonde.fr/sciences/article/2018/06/25/osteroporose-le-piege-du-prolia-medicament-miracle_5320992_1650684.html

Il y est question, dans le parcours de Michelle, de Protelos, puis de sport sous forme de natation, puis de Prolia. En bref, un médicament décrié par des médecins, puis ensuite retiré du marché, puis un sport bénéfique pour pleins d'aspects santé, mais a priori pas du tout ou très peu pour la solidité osseuse (voir lien en suivant : ce sont les sports avec microchocs - course, marche rapide, etc. qui solidifient les os) puis du Prolia, pour lequel des risques auraient pu, auraient dû, être attendus.

Je conseille à toutes les personnes concernées de se renseigner par elles mêmes, de se méfier de tout produit dit miracle, que ce soit en médecine classique ou en médecine parallèle, et de plutôt combattre les causes connues de fragilité osseuse, avec des méthodes simples pour la plupart, liées au mode de vie :

Fragilité osseuse, causes et solutions

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau