DT 2 confirmation des bienfaits de la diète hypotoxique

Quleques succès du régime Seignalet sont décrits sur la page Témoignages DT2. Est ce que ça été confirmé ensuite ?

Quand l'alimentation hypotoxique est suivie

Monsieur Jean Marie Magnien, auteur de l'ouvrage "réduire au silence 100 maladies grâce au régime Seignalet" a eu l'amabilité de me confier de nouveaux résultats - anonymes bien sûr - plus récents que la parution de son ouvrage. Il s'agit d'une personne atteinte d'un cancer de la prostate, et d'un DT2.

En résumé : à l'âge de 55 ans, le DT2 se déclare. Il est traité par sulfamide (Gliclazide ; générique de Diamicron)

Les glycémies à jeun sont bonnes au départ, puis augmentent un peu; le patient est alors traité 2 ans plus tard. Les mesures d'HbA1c varient entre 5.7 et 6,8.

Le patient adopte alors progressivement le régime Seignalet + compléments alimentaires - pour un cancer de la prostate -, 6 ans après la découverte du DT2, et 4 ans après la mise en place du traitement oral. La situation s'améliore. Les HbA1C varient entre 5,2 et 6,4 (valeur la plus haute, au début), avec une moyenne à 5.6, sur 3 années consécutives. Les glycémies à jeun restent dans les clous, entre 1.04 et 1.25 pour la plus haute. Le médecin traitant arrête le traitement oral 2 ans et demi après le début du régime Seignalet.

En parallèle, l'hypoertension, pour laquelle il est aussi traité, diminue. Ce qui conduit le médecin à diviser par 4 le traiement. M. magnien précise qu'il a observé ce phénomène non systématiquement, mais très souvent, grâce au régime Seignalet. Il met notamment en avant la suppression des produits laitiers et le magnésium dans les compléments alimentaires. 

Il est nécessaire de suivre l'évolution de sa tension, pour que le médecin puisse adapter le traitement, ici à la baisse, voire le supprimer. 

Enfin, aux dernières nouvelles, ce patient, son cancer de la prostate, son diabète, ainsi que le cancer du côlon de sa femme (sous chimiothérapie, et qui a mis en place aussi le régime Seignalet + compléments alimentaires), vont bien. La médecine classique a joué son rôle, en protégeant pour partie ce patient des complications du diabète de type 2, puis l'apport du changement alimentaire a permis plus efficacement de renverser la tendance.

Si ça marche si bien, pourquoi n'y a t-il pas plus d'essais, de témoignages ?

Résistances au régime hypotoxique

C'est étonnant. Le DT2 est considéré comme une des plus grandes réussites du régime Seignalet. Pourtant, au regard des autres maladies concernées, le nombre de témoignages de personnes qui ont essayé est très très faible. Par contre, les témoignages existants sont souvent spectaculaires.

M. Magnien me faisait la même reflexion, à savoir que plusieurs patients ont assez vite abandonné ces pratiques alimentaires, pour retourner à leurs habitudes. 

Il semble qu'il y ait une spécificité des diabétiques de type 2 : en moyenne, de plus grandes difficultés que les autrres patients à suivre ce type d'alimentation. Je l'ai aussi entendu dire par des médecins à plusieurs reprises, sur les changements alimentaires en général.

Pourtant, les diabétiques de type 2 sont des personnes avec des peronnalités, des caractères, des situations de vie, des histoires, très variés. Ce n'est donc pas une histoire de personnalité, ou de faiblesse devant la nourriture.

Il y aurait une cause biologique, à cette sorte d'auto hypnose anti changement. Ce n'est bien sûr qu'une hyypothèse, mais qui évoque le mieux beaucoup de ces situations vécues. 

Que ce soit vrai, ou pas, que faire ?

A titre d'exemple, un essai clinique digne de ce nom, parmi ceux avec une composante alimentaire, est mieux réussi s'il y a un vrai programme pour entraîner les patients à s'engager à suivre l'alimentation préconisée.  

A ce stade, la médecine ne reconnait pas le rôle du régime hypotoxique, il sera donc difficile de demander aux médecins d'accompagner le patient suffisamment pour lui permettre de réaliser ce changement sur du long terme.

Il faudra pourtant bien que cela soit fait un jour, ça conditionne le suivi à long terme et surtout le succès de la démarche pour le patient. 

Si la personne ne veut pas essayer  le régime hypotoxique, que faire ?

L'autre solution, qui a un degré moindre d'efficacité de mon point de vue, est le régime méditerranéen. Qui sera toujours nettement plus efficace que l'alimentation "classique". Et suffisamment efficace pour une partie des patients.

A quelques conditions, décrites dans le site, rappelées ici :

  • varier suffisamment la prise de céréales et assimilées (riz, quinoa ponctuellement, etc.), en association avec de petites doses de légumineuses, pour tout de même limiter les apports en gluten.
  • Diminuer les températures de cuisson (feu doux, mijotages, vapeur douce, ...) pour limiter l'ingestion de molécules de Maillard, qui condamnent sinon les vaisseaux sanguins des diabétiques à une sorte de double peine.
  • S'en tenir, pour les produits laitiers, à une consommation méditerranéenne ; en clair, surtout du fromage, peu sous d'autres formes (crèmes, liquides, beurre, ...). Pour le fromage, à choisir ceux provenant d'animaux nourris en majorité à l'herbe à l'air libre, qui auront entres autres un meilleur profil en acides gras omégs 3. C'est plus souvent le cas des brebis et des chèvres, pour les vaches, cela dépend des races et des régions d'élevage.

Bref, pour toutes les personnes suffisamment motivées pour changer d'alimentation, mais qui ont du mal à sauter le pas, le régime méditerranéen "orienté" comme décrit ci-dessus, sera un très bon compromis. Plus facile pour certains à tenir sur la durée, il peut être une porte d'entrée quelques mois ou années plus tard pour un vrai régime Seignalet, qui sera moins dur à commencer.

Eliminer les autres causes de DT2

Polluants, sodas sucrés ou lignt, statines (médicaments anti cholestérol), voilà un trio de collaborateurs inégaux mais très puissants pour favoriser le DT2, en plus de ceux déjà connus : sédentarité par exemple.

La chef incontestée du trio est la molécule statine.

Revoyez vos modes de vie, et le médecin qui vous a prescrit la statine, en parallèle de vos changements d'alimentation. A voir sur le site pour plus de renseignements : http://revolutions-scientiqfiques-et-diabetes.e-monsite.com/

Quelle que soit l'alimentation qui vous séduit le plus pour une vie avec à long terme, les résultats seront formidables pour cotre santé votre humeur, sous réserve de suivre quelques recommandations très importantes surtout pour les diabétiques.

ça marche, il vous suffit d'essayer.

diabète type 2 blog alimentation Seignalet Méditerranéenne cuisson

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau