Myélite transverse : quelles causes ?

Myélite transverse

J'ai fait quelques recherches sur cette maladie rare après avoir discuté avec une personne atteinte, qui avait des années auparavant été vaccinée contre l'hépatite B.

 

C'est une maladie résumée par exemple ici https://www.chu-lyon.fr/fr/myelite-transverse ou là : https://fr.wikipedia.org/wiki/My%C3%A9lite_transverse

On lit que c'est une maladie rare avec un à 5 cas par million de personnes dans la population, soit en moyenne : 2,5 personnes / million = 1 cas de myélite transverse pour 400 000 personnes.

Plusieurs causes possibles sont citées dans les liens précédents, notamment des infections et des vaccinations. Parmi les vaccinations, lesquelles sont concernées ?

 

Myélite transverses suite à un vaccin

La vaccination anti-hépatite B est une cause possible voire probable de cette maladie selon les publications suivantes :

 

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/2962488/ ; cet article indique 4 cas de Myélite transverse survenus sur 850 000 vaccinées.

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/12806509/ ; cet article cite un enfant de 3 ans atteint par une Myélite transverse après une vaccination anti-hépatite B et une infection respiratoire.

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/11027094/ ; une enfant de 15 ans atteinte de Myélite transverse après une vaccination anti hépatite B.

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/10442059/ ; une fille de 16 ans atteinte de Myélite transverse après la vaccination anti-hépatite B.

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/8301068/ ; l'article n'est pas accessible aux non professionnels mais le titre est parlant : Myélite transverse survenue après vaccination contre l'hépatite B.

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/7793384/ ; autre cas de Myélite transverse suivant une vaccination anti hépatite B.

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/19880568/ ; traduction d'un extrait : " Nous avons divulgué 37 cas rapportés de myélite transverse associés à différents vaccins, y compris ceux contre le virus de l'hépatite B, la rougeole-oreillons-rubéole, la diphtérie-tétanos-coqueluche et autres, administrés à des nourrissons, des enfants et des adultes. Dans la plupart de ces cas signalés, l'association temporelle se situait entre plusieurs jours et 3 mois, bien qu'une période plus longue pouvant aller jusqu'à plusieurs années ait également été suggérée."

 

Le Dr Marc Girard commente également un cas de Myélite transverse survenue chez une adolescente 2 mois après le vaccin anti hépatite B.

L'article du Dr Girard : https://www.rolandsimion.org/markers-of-autoimmunity-after-hepatitis-b-vaccination/ et la publication à laquelle il se réfère : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/15297069/

Le Dr Girard détaille ici (le premier des deux liens) les mécanismes par lesquels la responsabilité du vaccin a été écartée en prétextant l'existence au préalable d'une autre maladie auto-immune très rare, peut-être inventée pour cette fillette. C'est effarant. C'est accessible avec des outils de type google traduction pour les personnes les moins à l'aise avec l'anglais.

Dans cet autre lien : https://www.rolandsimion.org/hepatitis-b-multiple-sclerosis/, le Dr Girard reprend sa réponse détaillée à une publication relative à une publication sur le sujet de la responsabilité du vaccin hépatite B sur la sclérose en plaque. La Myélite transverse est citée également. C'est en anglais, à lire pour toute personne intéressée ou qui souhaiterait voir reconnue la responsabilité de cette vaccination dans sa pathologie.

 

Je remercie ici vivement "Dreamer" et "Encephalix" qui m'ont fourni la majorité de ces liens. Ce sont deux personnes très rapides et efficaces dans la recherche et le décryptage de publications scientifiques et des commentateurs réguliers du site https://michel.delorgeril.info/ 

 

On a donc une maladie très rare qui peut être déclenchée par des infections mais aussi par des vaccinations sensées prévenir des infections. Le vaccin contre l'hépatite B semble être le plus impliqué, d'autres le sont aussi.

"Dreamer" m'indiquait que de fait cette possibilité est prise en compte par les fabricants de vaccins :

"la myélite transverse est un effet indésirable listé dans les notices américaines d’engerix et recombivax. C’est une des portes d’entrée de la SEP, il y a des case reports publiés mais aucune étude sérieuse n’a jamais été faite. J’ai découvert au cours de mes recherches que les myélites en tous genres étaient déjà listées sur les notices des premières générations de vaccins "plasma derived" avant même l’introduction des recombinants. C’est un effet indésirable également listé sur les notices du ROR et du gardasil en Amérique du nord."

En d'autres termes, au moins 5 vaccins ou types de vaccins différents ont été ou sont susceptibles de déclencher une Myélite transverse.

Cet effet secondaire est assez fréquent pour que les notices le signalent, mais resterait relativement rare.

Toutefois, ce sont les vaccins anti hépatite B qui ont été accusés à plusieurs reprises de favoriser une autre maladie du système nerveux, la Sclérose en plaques, ce qui a entraîné on l'a vu plus haut des querelles d'experts, les donénes pendanht toutefois pour la responsabilité de cette vaccination. Mais si on cumule deux liens rares de ce vaccin avec des maladies, la Myélite transverse et la Sclérose en plaques, cela commence à faire deux signaux forts en faveur d'une responsabilité de cette vaccination - responsabilité d'ailleurs reconnue par les fabricants de vaccins - pour les maladies du système nerveux.

Je conseille vivement sur l'ensemble de ces sujets l'ouvrage le plus précis à ce sujet à mon sens  : "Michel de Lorgeril, les vaccins du nourrisson, livre 4, Coqueluche, Hépatite B, vaccins hexavalents".  Pour la sclérose en plaques notamment, les références données sont très complètes et permettent de comprendre quels sont les liens réels entre vaccination et sclérose en plaques en fonction des publications parues à ce sujet.

 

Autres causes pour la myélite transverse ?

Les causes mentionnées sur Wikipedia sont:

  • une infection ou un vaccin (les symptômes suivent une infection ou un vaccin dans 60 % des cas) ;
  • une infection directe de la moelle ;
  • des causes auto-immunitaires et inflammatoires systémiques : neurolupus & lupus érythémateux disséminé  (diagnostic reposant alors sur l'IRM, la présence d'antiphospholipides, fréquente), sarcoïdose, syndrome de Sjörgen ;
  • maladie démyélinisante acquise :sclérose en plaques, neuromyélite optique avec une atteinte longitudinale fréquemment extensive, directement associée à la présence d'un auto-anticorps sérique IgG-NMO (antiaquaporines).

 

Je rappelle que parmi toutes ces pathologies, causes possibles de myélites transverses, plusieurs semblent avoir des co-facteurs environnementaux majeurs :

 

Causes environnementales du Lupus Erythémateux Disséminé

L'alimentation dite Seignalet permettait selon cet auteur d'obtenir 16 quasi rémissions sur 20 personnes l'ayant adopté et des effets favorables  plus limités chez quatre autres personnes. Bien sûr ce type d'étude n'est pas le standard de la recherche clinique, il n'y a par exemple pas de randomisation ni de groupe témoin. Par contre les succès répétés pour cette pathologie (ou d'autres pathologies auto-immunes avec des poins communs (cf. sclérodermie ci-dessous) ainsi que le recul en décennies permet de confirmer la validité de cette approche basée sur des modifications alimentaires. Par ailleurs le lupus érythmateux disséminé est parfois classé dans les connectivites, comme les sclérodermies, qui sont régulièrement liées à des facteurs environnementaux : Sclérodermies : rôles majeurs de polluants et d'aliments ; Sclérodermie en coup de sabre chez un enfant : témoignage

Si des mécènes, riches et patients, passaient par là pour financer de telles recherches, ils seraient vraiment les bienvenus pour permettre de lancer des études sur les liens environnement (au sens large, y compris alimentation, polluants, vaccins) - maladies auto-immunes. C'est un champs de recherche hélas complètement délaissé. En attendant les indices et les témoignages sont concordants, en nombre et en recul parfois de deux décennies, pour souligner le rôle fréquent de  facteurs environnementaux - l'alimentation au premier plan - dans plusieurs de ces pathologies.

 

Causes environnementales de la sarcoïdose

Le Dr Seignalet mentionnait la silice comme cause probable, quand respirée sous forme de poussières ou autres produits contenant de la silice. Il conseillait donc aux personnes de s'éloigner le plus possibles des sources de pollution. Cette cause est depuis reconnue par la médecine du travail.

 

Causes environnementales du syndrome de Sjrogen =  syndrome sec

C'est une maladie auto-immune qui touche surtout les grandes salivaires, ce qui peut assécher la production de salive, ou lacrymales. L'alimentation Seignalet obtenait dans ce cas, pour 86 patients (toutes formes comprises : celles dites primitives = sans autres maladies associées et celles dites secondaires = syndrome apparu dans le cadre d'une autre maladie auto-immune ) : 26 succès francs (très nette amélioration à disparition des symptômes) ; 48 succès partiels (améliorations modérées mais visibles) ; 12 échecs. Le résultat est moins bon que dans la majorité des autres états auto-immuns en raison certainement de la fibrose, non récupérable, qu'entraîne à terme cette maladie pour les tissus de ces glandes. L'alimentation fait effet pour les cellules non encore détruites par la fibrose, elle est dans l'idéal à mettre en place au plus tôt.

 

Causes environnementales de la sclérose en plaques

J'avais cité ici déjà la Sclérose en plaques, en citant une rémission de ... 20 ans grâce surtout à l'alimentation Seignalet : https://www.revolutions-scientifiques-et-diabetes.com/blog/spa-spondylarthrite-ankylosante-sep-et-seignalet.html.  On voit par ailleurs dans ce billet et dans les liens donnés la responsabilité fréquente du vaccin contre l'hépatite B. Même dans ce cas de figure les changements alimentaires indiqués par le Dr Seignalet semblent fonctionner, même si cela paraît contre-intuitif. C'est donc à essayer également pour des SEP induites par des vaccins.

 

Causes environnementales du neurolupus

Je n'ai aucune donnée en ce sens pour cette pathologie. Par contre la publication mentionnée et commentée plus haut par le Dr Girard indique qu'à au moins une reprise cette pathologie, le neurolupus, a pu être "inventée" chez une patient afin d'écarter la responsabilité du vaccin contre l'hépatite B.

 

Causes environnementales de la neuromyélite optique

Le Dr de Lorgeril signale et commente ici :  https://michel.delorgeril.info/ethique-et-transparence/vaccins-et-maladie-auto-immune-tres-mauvaise-nouvelle/ l'augmentation des poussées de cette neuromyélite optique suite à la vaccination : https://www.medpagetoday.com/meetingcoverage/ectrims/68811

Ces liens ne citent pas la Myélite transverse, par contre ils indiquent une aggravation de cette maladie, elle-même cause possible de Myélite transverse, liée à des vaccinations. Je n'ai pas trouvé le détail des vaccinations concernées.

 

Que faire en cas de Myélite transverse ?

 

Pour aller mieux

En termes curatifs : suivre les traitements proposés par le corps médical semble être incontournable. Le but est surtout de diminuer l'inflammation et de permettre à terme de récupérer de la latitude de mouvement et si possible la sensibilité quand elle a disparu pour certaines zones du corps.

Comment aider son corps à aller encore mieux en plus de ces traitements et séances de kiné ?

A ma connaissance l'alimentation Seignalet n'a jamais été testée pour une Myélite transverse, on ne peut  pas savoir si cela jouera un rôle. Toutefois plusieurs affections auto-immunes plus ou moins proches en ont bénéficié, y compris des scléroses en plaques et des maladies fréquemment associées comme celles citées ci-dessus. N'hésitez pas à essayer cette alimentation, le jeu en vaut la chandelle.

A noter aussi de façon plus indirecte : des traitements lourds de maladies auto-immunes peuvent réduire la capacité du corps à se défendre contre les agresseurs. C'est ce qui est arrivé à cette personne qui a eu une myélite virale liée à ses traitements contre des maladies auto-immunes : https://jacquelinelagace.net/2013/11/19/temoignage-dannie-en-reponse-a-sylvie-arthriter-rhumatoide-et-maladie-de-crohn/

L'alimentation Seignalet permet, toutes les fois où elle permet des rémissionsde maladies auto-immunes, de diminuer la prise de ces médications et tous les risques associés, dont celui de Myélite virale.

L'alimentation Seignalet est par exemple définie ici dans le 2nd chapitre : Alimentations qui marchent

Si cela peut paraître étonnant ou difficile à mettre en place au début, plusieurs astuces facilitent ces changements alimentaires : Astuces culinaires

Pour mémoire l'alimentation Seignalet vise d'abord à baisser la réaction immunitaire et en conséquence à diminuer l'inflammation qui s'en suit.

 

Pour que les causes avérées de la Myélite transverse soient reconnues

Même des années après après une vaccination anti hépatite B, ou une autre vaccination et en cas de survenue d'une myélite transverse, n'hésitez pas à demander à ce que ce lien soit retenu. Aujourd'hui je ne sais pas quel est le meilleur parcours (association de patients, votre médecin, un des médecins cité en référence, avocat spécialisé ou combinaison de ces approches) pour aller vers cette reconnaissance.

Le combat pour cette reconnaissance pourrait être difficile à mener et nécessiter du temps et de l'énergie. Toutefois les éléments sont là : des vaccins, notamment contre l'hépatite B, ont entraîné plusieurs maladies portant atteinte au système nerveux, dont la myélite transverse, à une fréquence élevée si on l'associe aux autres maladies déclenchées sur le systèe nerveux, comme la sclérose en plaques. Les liens donnés plus haut ansi que l'ouvrage du Dr de Lorgeril permettent de disposer d'éléments significatifs en ce sens.

 

 

 

 

N'hésitez pas à partager ce lien si vous connaissez des personnes concernées.

Merci de soutenir ce blog sur les causes environnementales de maladies au sens large et sur les moyens d'action possibles en complément de la médecine classique :

 

Commentaires

Ajouter un commentaire