Mode : une santé retrouvée ?

Je vais parler de mode vestimentaire. Ce qui fait beaucoup rire mon entourage. Est ce qu'à titre personnel des codes vestimentaires m'échappent ? Possible ... .

La beauté et la personnalité

Par contre je reconnais quand un vêtement, quel que soit la marque, le coût, le style ou le degré de sophistication, correspond à une personne et souligne sa personnalité, sa beauté. J'ai l'immense chance de côtoyer de véritables esthètes féminines en la matière dont certaines élèvent ça au rang d'art quotidien. Par pudeur je ne citerai pas de nom, elles se reconnaîtront. C'est une joie toujours renouvelée d'observer cet art vivant. Le beau fait souvent du bien.

L'envers du décors de la mode

Le monde du vêtement est aussi une des sources majeures de pollution et d'exploitation humaine à travers le monde. Selon nos choix vestimentaires nous risquons de contribuer à de l'esclavagisme. Il est hélas difficile de savoir dans quelles conditions tel ou tel vêtement a été produit.

Pour les liens entre pollution et santé, je vous incite à chercher sur ce site tous les billets sur ce sujet. Je n'ai jusqu'ici pas traité de la mode en tant que telle mais l'idée est là : les pollutions contribuent à des maladies très précises, auxquelles on ne penserait pas de prime abord (moteur de recherche en haut avec le mot "pollution" ou le nom des maladies) : diabète de type 2, diabète de type 1, sclérodermies, parkinson, certains cancers y compris non réputés liés aux pollutions (lymphome de hodgkin, cancer du sein), etc.

L'industrie du vêtement génère des transports très longs, parfois sur des distances délirantes, et rien que cet aspect contribue à une mauvaise santé. Les autres sources potentielles de pollution sont citées dans cet article : https://www.notre-planete.info/actualites/10-achat-vetements-mode-pollution.

Vous y verrez que le degré de pollution entraîné est énorme, ainsi que la misère humaine générée. Le constat est désagréable mais réel.

Les solutions

Quelles sont les solutions ?

J'avais assisté à des discussions sur ce thème (mode éthique) à l'école Boulle à Paris https://ecole-boulle.org/.

Le moins qu'on puisse dire est qu'il y a beaucoup de travail à faire pour que la situation évolue. Les solutions proposées, souvent innovantes et prometteuses (matériaux de coloration moins polluants par exemple) ne semblaient pas toujours pouvoir contrebalancer l'aspect monolithique terrifiant qu'offre le circuit économique du vêtement. Beaucoup d'autres pistes ont été évoquées, dont la création locale, qui semble se heurter à une logique économique implacable.

Il existe heureusement des réussites. Une des participantes m'avait présenté une filière très prometteuse, alors en cours de mise en place, de production de lin textile bio en Normandie : https://linportant.fr/.

Bien que plutôt orienté vers le monde professionnel, cela permet de redynamiser une filière textile locale, et devrait bénéficier aussi à terme aux autres filières vestimentaires.

Mis à part ces exemples très prometteurs, j'en étais resté sur une impression globale désabusée.

Le hasard m'a permis de rencontrer ces jours-ci une créatrice qui s'est lancée dans un pari audacieux. Produire les vêtements à la demande, dans des ateliers de la région où elle vit : le sud-ouest, à partir de tissus produits dans une démarche éco-responsable. Cette approche permet d'éviter tous les problèmes de surproduction et de sur-pollution liée aux transports et à la production de masse.

Je vous laisse découvrir la démarche innovante ici :

https://janecio.com/pages/le-savoir-faire

https://janecio.com/pages/les-tissus

Cela évite aussi l'exploitation humaine ailleurs dans le monde et contribue à l'économie et à la vie locale.

Relocalisation, production à la demande, choix des filières, adaptation à la personne ... sont des démarches vertueuses dans un pari créatif audacieux.

Mes yeux de "maschio" ou "maschione" comme on m'a parfois surnommé y voient aussi beaucoup de talent et de mises en valeur réussies, que vous apprécierez ici : https://janecio.com/, par exemple dans la vidéo en tête de page. C'est la cerise sur le gâteau, et c'est aussi ce qui permettra à l'entreprise de prendre de l'ampleur.

Il existe donc des initiatives qui permettent de réconcilier la production des vêtements avec un sens éthique et responsable, et de diminuer l'impact énorme de cette industrie sur l'environnement, sur la santé et sur la dignité humaine. C'est à diffuser et faire connaître parmi tous vos proches passionnés de mode, ou en quête d'originalité, de beauté ou encore sensibles aux démarches positives.

Une marque est citée ainsi qu'une filière de production : je n'ai aucun conflit d'intérêt avec l'un ou l'autre ni avec aucun des organismes cités. La rencontre et la discussion avec la créatrice de la marque est liée au hasard. C'est vraiment la démarche qui m'a plu et ensuite plusieurs des vêtements proposés m'ont paru très réussis. N'hésitez pas à parcourir le site. Je ne connais pas le niveau de tarif dans les deux cas et donc à quels publics cela s'adresse.

Participez si vous le pouvez

Ces informations vous intéressent, elles vous sont utiles ? Partagez ce lien svp.

Vous pouvez aussi soutenir ma démarche de partage d'informations efficaces sur les liens entre écologie, alimentation et santé par une contribution au choix à partir de 5 €. Cela m'aidera à poursuivre et améliorer toujours plus les recherches, vérifications et publications sur ces sujets.

Surtout sur la recherche et la présentation de solutions efficaces comme plusieurs d'entre vous l'ont déjà testé (arrêt des statines, réussite du régime Seignalet pour plusieurs pathologies, etc.).

Ajouter un commentaire