Les IPP aggravent la Covid-19

L'excellent site https://www.cholesterol-statine.fr/  vient de signaler une étude qui semble sans appel : la consommation en cours d'Inhibiteurs de la Pompe à Protons accroît nettement la gravité des infections Covid-19.

https://www.cholesterol-statine.fr/news/les-ipp-accroissent-considerablement-la-gravite-des-infections-a-la-covid-19

Pour mémoire si les IPP peuvent être utiles dans quelques circonstances, ils sont sur-prescrits et surtout pleins d'effets secondaires inquiétants.

 

Ils étaient à ce titre classés 5ème d'une liste de médicaments à diminuer ou supprimer chez les personnes âgées par des professionnels de santé : 

Personnes âgées : Médicaments à diminuer, stopper ou à ne pas commencer

 

Les IPP sont par exemple, quand prescrits à long terme, une des causes de déclenchement de diabète de type 2 :

https://michel.delorgeril.info/diabete-2/inhibiteur-de-la-pompe-a-protons-medicament-antiacide-et-sante-cardiovasculaire/

 

Cet auteur, cardiologue et chercheur (qui avait mis en évidence le rôle salvateur de l'alimentation méditerranéenne pour les personnes ayant déjà eu un infarctus) insiste depuis des années pour faire cesser la prescription à trop long terme d'aspirine qui provoque entres autres des maux d'estomac qui appelle à la prescription d'IPP ... et aux effets secondaires de ces deux médicaments.

Plus précisément, par exemple en cas de pose de stent, l'aspirine est dit-il incontournable pendant 6 mois. Après par contre un changement de molécule devrait être systématiquement effectué. Voir le billet cité et ses écrits en général, il l'a expliqué à maintes reprises. Ce n'est pas hélas la voie choisie par la majorité des cardiologues, peut-être engoncés dans de vielles habitudes.

 

Les IPP, souvent prescrits pour maladies cardio-vasculaires, aggravent donc les maladies cardiovasculaires. Favorisent le diabète de type 2. Favorisent les décès.

Et favorisent les formes graves de Covid-19.

 

Vous en prenez sur du long terme ? Contactez votre médecin pour étudier les autres possibilités thérapeutiques.

Il est étonnant que cette classe de médicaments continue à être aussi prescrite malgré tous les effets secondaires, nombreux et dangereux. Peut-être que cette dernière alerte liée à la Covid-19 permettra aux médecins (généralistes, cardiologues, diabétologues, gastro-entérologues) d'enfin étudier toutes les alternatives efficaces, médicamenteuses ou pas.

 

A titre personnel je conseille d'étudier les ordonnances des personnes âgées de votre entourage et d'entamer des discussions avec leurs médecins en cas de présence d'un des médicaments cités ici :

https://www.revolutions-scientifiques-et-diabetes.com/blog/personnes-agees-15-medicaments-a-diminuer-ou-stopper-1-a-ne-pas-commencer.html

Ces sujets nécessitent une grande humilité et des discussions argumentées, non passionnelles, avec recherche des meilleurs compromis possibles. Sans toutefois plus de complexes que ça face à des médecins parfois un peu retranchés derrière des certitudes contredites par les faits.

 

 

Ne pas aggraver les maladies existantes avec des médicaments à l'efficacité douteuse ou nulle est un des axes de ce blog. Si vous appréciez ces informations - le billet sur les médicaments pour les personnes âgées répercutait déjà des informations qui auraient réellement pu améliorer la vie et la santé de nombreuses personnes âgées - n'hésitez pas à participer à la vie du site avec le montant que vous choisirez. Merci !

 

Ajouter un commentaire