Poinsignon

Ostéoporose, fractures ... quelles sont les méthodes efficaces ?

Un médecin rhumatologue vient d'écrire un article très clair et complet sur ce qu'on appelle l'ostéoporose. Je vous invite à le lire. Il contient des informations capitales pour conserver sa santé et sa solidité osseuse, sans les effets secondaires de médicaments anti-ostéoporose inefficaces ... et qui peuvent augmenter le risque de fractures ! N'hésitez pas à lire l'ensemble des articles et billets donnés en lien ici vous pourrez gagner beaucoup en qualité de vie et diminuer réellement vos risques de fracture. Les deux éléments les plus réellement efficaces sont : une activité physique toute la vie, et une alimentation adaptée ... sans aucun rapport avec les produits laitiers.

 

Un billet très complet sur l'ostéoporose, écrit par un rhumatologue, le Dr Poinsignon, vient de paraître ici :

https://aimsib.org/2019/10/21/losteoporose-mais-de-quoi-parle-t-on/

Je vous invite à le lire, il décrit très bien les mécanismes qui permettent à un os de rester solide, les dangers des médicaments existants, l'inutilité des densitomètres, et les solutions efficaces à mettre en place. C'est la vision d'un médecin spécialisé qui a creusé son sujet, avec des années de pratique. Très peu de ses confrères ont autant de recul sur ce domaine.

J'avais évoqué ces sujets (Bon ... avec moins de concision, je ne suis pas rhumatologue spécialisé !), y compris des écrits antérieurs de ce médecin, dans les billets mis en lien ci-dessous. Ils pourront j'espère vous apporter quelques renseignements complémentaires pour garder vos os solides sans vous intoxiquer :

Médicaments pour solidifier les os ?

Fragilité osseuse, causes et solutions

La plupart des éléments sont communs avec ce que décrit le Dr Poinsignon. J'avais eu l'occasion et la chance de participer à une conférence sur d'autres sujets, dans laquelle il intervenait. Tous les éléments qu'il rapportait avaient été particulièrement étudiés de sa part, comme c'est le cas maintenant pour l'ostéoporose. Cette conférence était résumée ici :

Résumé de la conférence du 4 octobre 2014

 

En conclusion :

  • Activité physique adaptée tout au long de la vie
  • Méfiance vis à vis des médicaments anti ostéoporose ... qui ne permettent pas de lutter contre l'ostéoporose et qui déclenchent de nombreux effets secondaires, dont des fractures plus difficiles à soigner ! ou envers des médicaments sur d'autres thèmes qui favorisent aussi la survenue de fractures
  • Inutilité de l'ostéodensitométrie, la densité osseuse évolue toute la vie, et n'a que très peu de rapport avec la résistance de l'os
  • Alimentation adaptée à l'os, qui est une alimentation assez souvent ... pauvre ou sans aucun produit laitier

Sont les méthodes les plus indiquées pour préserver vos os et diminuer réellement le risque de fractures, quel que soit votre âge.

 

Si vous avez apprécié ces informations, et si elles sont utiles à vous et à proches, n'hésitez pas à soutenir ma démarche de recherche, analyse et synthèse d'informations vérifiables et applicables, sans jamais aucune présentation ni vente d'un prétendu produit miracle, sans aucune publicité non plus : faites un don* au choix de 5, 12 ou 20 €. Cela m'aidera réellement à poursuivre et affiner ce travail. C'est ici :

 

Merci !

* Un peu de réglementaire : ce don n'ouvre pas droit à une réduction fiscale. Une facture n'est pas nécessaire pour les montants indiqués, mais vous pouvez m'en demander une si vous le souhaitez.

 

PS : Ce billet concerne une affection, le risque de fracture osseuse dont le risque s'accroît en prenant de l'âge. C'est aussi le cas d'autres affections, telles que le diabète de type 2, ou encore la maladie d'Alzheimer. Les méthodes qui fonctionnent dans un cas fonctionnent aussi dans les autres. Ces approches globales permettent de reculer vraiment de plusieurs longues années ou décennies l'apparition ou l'aggravation des pathologies liées à l'âge. Vérifiez le en lisant les liens suivants, et aussi en appliquant une ou plusieurs de ces approches, il n'y a rien à perdre, tout à gagner !

Diabète de type 2 : causes, rémissions possibles et existantes

Alzheimer, parkinson, ... aussi !

Résumé de la conférence du 4 octobre 2014

Rencontre avec des médecins qui connaissent bien les liens alimentation et santé

Une association nommée "passerelles pour la vie" a organisé à Toulouse, le 4 octobre 2014, une conférence avec le Dr Poinsignon et le Dr Ménat, devant environ 200 personnes. Ayant pu y assister et intervenir, j'en fais un résumé rapide.

Le Dr Poinsignon est un rhumatologue qui applique avec succès, le régime Seignalet pour les patients atteints de diverses maladies rhumatismales. Un rhumatologue en exercice avec de bon résultats dans ce domaine, ... on comprend que du monde oit venu. Le Dr Ménat est un généraliste Toulousain, homéopathe, et qui a énormément travaillé sur les rapports entre nutrition et santé, et qui organise régulièrement des reoncontres sur ces thématiques.Uniquement pour les soignants, médecins, thérapeutes, ..., une journée sera organisée le 29 novembre par le Dr Ménat à Toulouse, renseignez vous vite, je crois que c'est presque complet. Présence du Dr Joyeux, cancérologue, en soirée, pour parler de nombreuses maladies.

Je suis intervenu quelques minutes également ce 4 octobre, entre les Dr Poinsignon et Ménat, en présentant mon parcours de patient, et donnant quelques infos sur l'état de la recherche sur ce sujet. trop court pour tout ce que j'avais à dire, mais la quantité et la qualité des informations données par les deux médecins intervenant était déjà très dense.

Un rhumatologue qui applique le régime Seignalet

Le Dr Poinsignon a en fait abordé les bases de la digestion humaine. Devant l'opposition de beaucoup de patients à tout changement alimentaire, il propose d'abord une approche très pédagogique. 

Rôles des nutriments, des vitamines, etc. Au passage, il critique l'usage des adoucisseurs pour l'eau potable, ces appareils ont l'inconvénient de trop déminéraliser l'eau de boisson. 

Il met en avant le rôle de l'épigénétique, c'est à dire des influences extérieures sur l'expresion de gènes. Pour affirmer que si on ne peut pas changer nos gène, on peut modifier pluieurs facteurs de l'environnement, au premier rag desquels l'alimentation. Et d'autres aberrations, comme l'utilisation trop régulière de l'aspartame, divers polluants.

Ensuite il aborde plus précisément les enchaînements qui peuvent conduire aux maladies à partir de l'alimentation, en débordant les barrières de notre corps. Ce sont les barrières entre le soi (notre corps et ses composants) et le non-soi (aliments et boissons).

  1. La porosité de l'intestin grêle
  2. Les capacités enzymatiques du foie
  3. Le système immunitaire.

Il insiste sur des notions simples, comme le fait de bien mastiquer pour que le travail digestif commence réellement. Les autres facteurs de porosité intestinale, plus souvent appelée hyperperméabilité, sont listés ci-dessous :

  • Antibiotiques
  • Antiinflammatoires
  • Alimentation
  • Polluants
  • Maladies intestinales
  • Viellissement
  • Sport intensif

Les médicaments cités sont parfois nécessaires, mais ont un rôle à double tranchant, quand ils entretiennent cette porosité qui sera une des causes des pathologies inflammatoires. ça peut se transformer en cercle vicieux. 

La deuxième barrière est le foie. Qui contient des milliers d'enzymes de "détoxication", et dans lequel se déroulent plus de 4000 réactions chimiques. Selon les personnes, il peut y avoir, pour des raisons génétiques, une ou plusieurs déficiences enzymatiques, ce qui conduit à des inégalités face aux mùaladies pour les personnes. 

Ou des carences alimentaires peuvent expliquer le mauvais fonctionnement de ces enzymes. Quand elles sont débordées par beaucoup de molécules, suite à la perméabilité du grêle, ces enzymes sont rapidement épuisées. 

La troisième barrière est le système immunitaire. Les cellules immunitaires sont partout : circulantes, dans le sang et la lymphe, et aussi dormantes dans nos tissus (par exemples plusieurs types de cellules dérivées des macrophages), qui seront plus difficilement mesurables en analyses sanguines. L'activité de notre ssystème immunitaire n'est donc pas entièrement détectable d'après les analyses classiques. 

70 % des cellules immunitaires sont dans les muqueuses intestinales.

Ensuite, le Dr Poinsignon a regroupé sous le terme "inflammation" les réactions induites par le franchissement et le débordement de ces 3 barrières, principalement par une alimentation non adaptée à nos corps, et par plusieurs molécules étrangères (polluants, édulcorants, etc.). 

Il a abouti à la présentation et la définition du régime Seignalet, qu'il applique avec succès à ses patients, bien qu'il ait du mal à en convaindre un certain nombre.

Il a aussi  insisté sur la nécessité de ne manger de la viande en général que de façon modérée, c'est à dire en général un apport de protéines une fois par jour, et sur les abus de graisses à limiter, notamment de mauvaises graisses : fritures, nourriture industrielle en général.

Anecdote utile : la conniassance des liens entre santé et alimentation par le monde médical a été beaucoup discutée. Apparememnt, de l'avis de tous les connaisseurs présents ce jour là, elle est très très faible, sauf à avoir fait une démarche personnelle de recherches sur ces sujets. Y compris parfois pour les nutritionnistes. Ce sont en fait des endocrinologues qui peuvent revendiquer ce droit, mais la formation peut être relativement légère. 

Lire la suite