Traitements: tout fonctionne?

Traitement avec la metformine

Il se "murmure" parfois que les traitements oraux, y compris ceux donnés régulièrement depuis longtemps, ne seraient pas aussi performants que ça. 
Essayons d'y voir un peu plus clair avec les données parues dans les revues scientifiques.

 

 
Il s'agit d'une méta analyse, c'est à dire d'une analyse de plusieurs études cliniques, ici réalisées pour la Metfomine.
"9,560 patients were given metformin, and 3,550 patients were given conventional treatment or placebo."
9560 patients sous Metformine, et 3550 patients avec des traitements conventionnels ou sous placebo.
 
Les auteurs écrivent ensuite qu'il y a une très forte hétérogénéité dans les essais analysés, la Metfomine augmentant nettement ou réduisant la mortalité selon les cas. Et qu'il est urgent de refaire des essais, en raison du très grand nombre de patients traités avec ce médicament dans le monde.
 
Commentaires : 
L'utilité des traitements oraux est rediscutée. Considérés avant comme des références incontournables, les médicaments type Metfornine montrent une efficacité très très limitée.
La nécessité et l'intérêt sont à rediscuter avec votre médecin, et à insister s'il reste ferme sans arguments. D'après les témoignages recueillis sur le net, un intérêt pourrait persister en cas de fort surpoids et/ou de problèmes ovariens.
 
Cela semble avoir été confirmé par l'étude UKPDS 34, uniquement pour des patients obèses récemment diagnostiqués :
 

"L' étude UKPDS 34

Le but de cette étude randomisée contrôlée effectuée chez 1.704 personnes obèses avec un diabète de type 2 récemment diagnostiqué était de rechercher si un traitement intensif par la metformine présente des avantages ou des inconvénients spécifiques par rapport au traitement conventionnel par un régime seul ou par rapport à un traitement intensif par le chlorpropamide, le glibenclamide ou l' insuline. Dans une étude randomisée contrôlée complémentaire, l' intérêt d' associer la metformine à un sulfamidé hypoglycémiant a été recherché chez 537 patients diabétiques obèses et non-obèses.

Les résultats montrent que chez les patients diabétiques obèses, un traitement intensif par la metformine diminue le risque de complications micro- et macrovasculaires par rapport au traitement conventionnel par un régime seul et entraîne moins de prise pondérale et d' hypoglycémie par rapport au traitement intensif par un sulfamidé hypoglycémiant ou par l' insuline. La metformine apparaît dès lors comme le traitement médicamenteux de premier choix chez ces patients obèses. Chez les patients obèses ou non, les effets favorables de la metformine ne sont par contre pas retrouvés lorsqu'elle est associée à un sulfamidé hypoglycémiant [n.d.l.r.: mais cette analyse a été réalisée sur un sous-groupe plus limité de patients]."

Cette étude était inclue dans la méta analyse précédente ;  ces succès semblent largement contredits par les autres études cliniques réalisées avec la Metformine. 
Si votre médecin est persuadé du bien fondé de ce type de traitement pour vous, il faudra quand même le réévaluer régulièrement, notamment en fonction des résultats que vous aurez sur votre glycémie en modifiant votre alimentation Alimentations qui marchent.
 
 
Vous préférez peut être un commentaire plus professionnel, par un médecin - chercheur ?
 
 
Le traitement donné par le diabétologue peut être incontournable.
Les données scientifiques montrent que ce qui marche le mieux pour régulariser sa glycémie et diminuer les complications, et uniquement après en avoir parlé à son diabétologue pour l'avertir et pour qu'il vous aide, c'est un changement d'alimentation ciblé, l'activité physique adaptée, l'arrêt du tabac, et la réévaluation des traitements médicaux anti-cholestérol, voire leur abandon.
 
Ainsi que la diminution à l'exposition aux polluants atmosphériques et alimentaires, la diminution des sodas, sucré ou lights.
 
Adoptez ces mesures du mieux possible, voyez les effets au bout de quelques semaines sur votre glycémie, et ré-adaptez si besoin votre traitement avec le diabétologue.
 
 
Dans le laps de temps de la découverte du diabète de type 2, de la recherche d'éventuelles complications, et des modifications de vos habitudes alimentaires, les traitements pourront vous aider à stabiliser votre glycémie. Il n'est pas question d'arrêter du jour au lendemain, mais de s'approprier des méthodes qui marchent vraiment, pour progressivement ramener le métabolisme du glucose à la normale, et à partir de là, d'adapter sont traitement.

 

Et l'insuline pour le DT2 : pour qui, dans quelles conditions ?

L'évolution classique, après une période plus ou moins longue de DT2, est le passage à l'insuline.
Néanmoins, là aussi, il semble qu'il y ait certains cas de figure où l'utilité est très très limitée.
 
Analyse, en anglais, d'un article paru en Juin 2014 dans une revue scientifique (JAMA) sur l'utilité modérée de l'insulinothérapie, selon les cashttps://www.facebook.com/regenerativenutrition/posts/635564386540044 
 
Traduction d'une partie de ce texte : 
Les chercheurs ont constaté que les avantages de la thérapie à l'insuline chez les patients DT2 sont beaucoup plus dépendants de leur âge, et des effets secondaires potentiels plutôt que de leur niveau de sucre dans le sang au moment de l'initiation du traitement.
Par exemple, ils estiment qu'une personne atteinte de diabète de type 2 qui commence l'insulinothérapie à 45 ans et diminue les niveaux de taux d'hémoglobine A1c de 1% peut gagner un supplément de 10 mois de vie en bonne santé. 
Mais pour un patient qui commence un traitement pour le diabète de type 2 à 75 ans, ils estiment que le traitement ne permet que de gagner encore 3 semaines supplémentaires de vie en bonne santé. Les chercheurs affirment que cette évolution conduit à la question ; 10-15 ans de comprimés ou d'injections avec des effets secondaires possibles, en valent-ils la peine? 
 
En résumé, les gains de l'insulinothérapie ou de la metformine seraient de plus en plus faibles au fur et à mesure qu'on avance en âge, et au regard des effets secondaires possibles. Raison de plus pour s'intéresser de près aux méthodes qui fonctionnent sur le long terme, sans effets secondaires : Alimentations qui aident vraiment les diabètiques

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 28/09/2014