Résumé du site

Résumé pour les diabètes type 1 et type 2

Vous êtes pressés ? Voici l'essentiel. Les références précises et les développements sont dans le reste du site.

Diabète de type 1

Au tout début du DT1, la phase en général d'hospitalisation, l'arrêt total du gluten a déjà montré des bénéfices certains. Arrêt de la destruction des cellules béta (productrices d'insuline). A essayer donc pour tous les nouveaux patients, on ne peut savoir encore combien en bénéficieront. A ne faire que dans le cadre hospitalier, en respectant toutes les autres consignes du corps médical.

Et le lait ? Une grande étude en cours, à finir en 2017, montre que l'arrêt des produits laitiers diminue les facteurs de risque (un anticorps spécifique) du DT1. A discuter aussi avec le diabétologue, au plus tôt.

Diabète de type 2

Les statines, traitements anticholestérol, provoquent environ ... un million de nouveaux diabétiques de type 2 en quelques années. Les statines, ni les fibrates (autres anticholestérols) n'ot strictement aucun intérêt pour les diabétiques. La mortalité n'est pas du tout diminuée, alors que les effets seondaires : hyperglycémies, douleurs, etc. sont bien là.

Une autre cause inattendue des DT2 est la ... pollution ! Et oui, certaines des molécules respirées vont modifier le métabolisme et favoriser ce diabète. C'est peu connu, mais c'est un fait.

Les sodas sucrés contribuent fortement au diabète de type 2. C'est par exemple le cas en Afrique du Nord, au Maghreb, où ils peuvent très consommés dans certiaines familles. la solution serait elle dans le soda light ? Et non, ils y contribuent aussi.

Que faire alors ? Arrêter ou diminuez, en informant votre médecin, ces agresseurs. Pas facile pour la pollution selon où on habite !

Arrêter de fumer est un premier pas qui aide.

Et changer son alimentation ! C'est ce qu'il y a de plus efficace

Diète méditerranéenne

Elle permet d'améliorer la glycémie dans beaucoup de cas.

Si ça ne marche pas, essayez le

Régime hypotoxique, Seignalet

Les résultats sont spectaculaires, pour tous ceux chez qui le pancrés n'est pas encore épuisé.

Pour tous, attention à la cuisson

Un diabétique qui cuit trop sa viande, et le fait souvent, se condamne à une double peine, pour ses petits vaisseaux sanguins. Le Dr Seignalet m'en avait aprlé en 2001, et l'académie de pharmacie a publiéà ce sujet en ... 2014. Cherchez toujours à cuire à feu très doux, à la vapeur, en mijotage, etc.

 

 

 

La gestion du poids

Considéré soivent comme le plus important, ... mais non ! Bien sûr, on peut vouloir mincir pour des raisons esthétiques, ou si l'obésité devient trop prononcée. Mais les facteurs santé les plus importants restent l'activité physique, l'arrêt du tabac, et l'alimentation. Mieux vaut être (un peu) gros, faire du sport et manger sainement, sans fumer. ça va à l'encontre de tout ce qu'on entend, pourtant c'est basé sur le suivi de patients.

De plus, faire du sport régulièrement, manger sainement, ça peut aider à mincir progressivement et sur du long terme, sans la reprise habituelle des kilos après les régimes amaigrissants.

Révolutions scientifiques

La plupart des attitudes du corps médical sur l'alimentation, la distribution de la littérature spécialisée, ce qui est publié ou ne l'est pas, les axes de recherche privilégiés ou ignorés par les chercheurs, les financements, ect. Tout ceci s'inscrit dans un schéma très précis, décrit dans les années 60 par THomas Kuhn, dans l'ouvrage "la structure des révolutions scientifiques".

Le parallèle est fort avec la situation qui prévaut depuis le milieu des années 90, avec une science dite "normale" qui refuse les apports, nombreux, des travaux sur les liens entre santé et alimentation, et surtout le côté curatif de l'alimentation. 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 06/10/2014