Lutte contre les complications dont les neuropathies

Dmla, cataracte, problèmes aux reins et risques de dialyse, hypertension, plaies mal cicatrisables, etc.

Cette page sera complétée bientôt. 
 
Il n'y aura pas de recette miracle. l'adaptation du traitement, en collaboration avec son diabétologue, reste incontournable et obligatoire pour régulariser au mieux ses glycémies, pas trop vite dans quelques cas.
Les thèmes qui seront abordés sont ceux régulièrement cités soit en science "classique" soit par des voies un peu plus alternatives.
 
Dans l'ordre d'importance, les chapitres seront : 
Arrêt du tabac
Activités physiques
Alimentation
Cuisson des aliments
Médicaments & molécules qui contribuent à ces complications
Vitamines, notamment vitamines du groupe B, souvent citées sur internet
 
La neuropathie (diabétique, et non diabétique, les données existantes peuvent aider) fait l'obet d'un paragraphe à part.

Neuropathies

Les neuropathies sont un risque qu'on nous cite souvent, que l'on soit DT1 ou DT2.

Neuropathies des diabétiques

Les diabètes sont la cause majeure, connue, et qui se combat essentiellement par une adaptation du traitement pour améliorer la glycémie.

C'est largement décrit sur internet, exemple :
http://www.diabete.qc.ca/html/ [...] athie.html

Une fois, et pas avant, que l'on essaie de vraiment adapter sa glycémie, d'autres actions sont elles possibles, soit pour améliorer l'atteinte aux nerfs existants, soit pour en éviter d'autres ?

Revoir si besoin les autres traitements médicaux. Voir par exemple pages 12 et 13 du document dont le lien est ci-dessous, les polyneuropathies provoquées par les statines.
Est ce que je fais une fixation sur les statines ? Non, c'est juste un effet secondaire de plus de tous ceux déjà connus. Voir les Pages 12 et 13 donc de ce document
Statines et effets secondaires


Si vous êtes concernés, il faut rapidement revoir ces traitements avec votre médecin.

Vous gérez au mieux votre glycémie, vous n'avez pas ou plus de statines, et vous êtes toujours concernés ?

Les nerfs sont alimentés par de minuscules vaisseaux sanguins. Les complications pour ces petits vaisseaux sanguins, et pour les nerfs, peuvent venir des soucis de glycémies, mais aussi de l'alimentation.

On retrouve les travaux, déjà cités, de la très sérieuse académie de pharmacie.

Article dans le quotidien du médecin

Les neuropathies ne sont pas explicitement cités, mais le mécanisme est strictement le même.

En résumé pour lutter contre les neuropathies:
1 Contrôler au mieux sa glycémie avec les conseils de son médecin
2 Revoir à la baisse, ou supprimer, le traitement par statines s'il y en a un ; ce sont des très fortes contributrices aux neuropathies
3 Limiter les cuissons trop poussées, les fritures, etc, pour ne pas surajouter aux risques de glycation dans les vaisseaux sanguins. 

 

Neuropathies hors diabètes

ça arrive également. Les 2 choses à faire déjà citées, l'arrêt des statines et la diminution des cuissons, sont concernées aussi, quelles que soient les causes. Plus la recherche d'un éventuel diabète débutant qui serait resté caché.

Ensuite, il faut fouiller dans les données relatives à ces autres pathologies qui sont aussi des causes de neuropathies, pour trouver ce qui se fait dans ces cas là, et qui est transposable aux neuropathies en général, dont les neuropathies diabétiques.

 

Il y a un degré scientifique moindre que dans la plupart des données de ce site, tout simplemet faute de recul ; une synthèse à la fin de toutes ces données permet d'y voir plus clair.

Extrait du site http://www.catie.ca/fr/feuillets-info/autres-etats-sante/neuropathie-peripherique

"On peut donc envisager de prendre des suppléments de vitamines B1, B2, B6 et B12, qui procurent un certain soulagement chez certaines personnes en raison de leur rôle dans le fonctionnement approprié du système nerveux. Mais étant donné que de fortes doses de vitamine B6 (pyridoxine) peuvent également être responsables d’une certaine forme de neuropathie, la dose quotidienne (de B6) ne devrait pas dépasser 200 milligrammes (mg).

L’acide alpha-lipoïque (que l’on appelle aussi acide thioctique) est un antioxydant autorisé en Allemagne pour le traitement de la neuropathie diabétique. Ses propriétés antioxydantes peuvent contribuer à protéger les nerfs contre l’inflammation et les dommages causés par le VIH (mais ils pourra aider aussi à lutter contre d'autres causes inflmmatoires, qui n'ont rien à voir avec le VIH).

L’huile d’onagre contient des acides linoléiques, des composés aptes à procurer un soulagement des symptômes de neuropathie chez certains diabétiques.

Les suppléments sont de qualité et de prix variés. Avant d’essayer un supplément, il peut être préférable de parler à un naturopathe ou au personnel qualifié d’un magasin de produits pour la santé."

Les vitamines E et A sont aussi sitées parfois comme pouvant aider à résoudre les neuropathies. 

 

Pour la prise de compléments, les sites donnés en lien et la bibliographie peuvent aider à choisir les bons produits et les bonnes doses, pas trop élevées pour ne pas risquer le surdosage, et les produits peu chers. Compter le prix par mg de produit facilite les comparaisons. 

Pour la vitamine B6, attention aux doses, par exemple si à côté vous prenez déjà un complexe magnésium + B6.

Pour la vitamine A, il faut également surveiller les surdosages.

Pour les vitamines E. De nombreux travaux existent sur les différentes formes de vitamines E existantes, là encore, les liens donnés pourront vous aider à choisir. A titre d'exemple, tout un exposé à ce sujet ici : http://www.lappart-des-spasmos.fr/forum/vitamine-e-forme-et-dosage-t17843.html

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 20/03/2017