Statines = diabètes

Chronologie du lien entre diabètes et statines

Mise à jour : le tetxe qui suit reste valable, avec la même logique. sauf pour les 15% de patients sous statines devenant diabétiques de type 2. Une étude publiée en 2015 http://www.medscape.fr/voirarticle/3601334 montre que le taux de nouveaux diabétiques pourrait être de ... 46 % sur un suivi de 6 ans. c'est à dire que quasiment une personne sur deux sous statines va devenir diabétique de type 2. Et sans aucun effet favorable de la statine sur la mortalité de ces patients.
Pour reprendre le compte fait plus loin sur la base de 15% de nouveaux diabétiques, ces nouvelles données, montrent que pour les environ 6 millions de patients traités :
 
6 000000 + 46 % = 2 760 000 noubeaux diabétiques tous les 6 ans, soit 460 000 par an en plus, du seul fait des statines.
C'est un drame de santé individuelle pour chaque patient, avec un traitement qui généère une maladie, et qui ne peut rien face aux complications cardiovasculaires et à la mortalité.
C'est un drame pour l'organisation des soins en France, les places d'examen, de visites de médecins généralistes ou spécialistes, d'hospitalisation étant prises par ces malades bien malgré eux. Maladies cardio vasculaires induites par le diabète de type 2, et problmes de vue, et de cicatrisation, et de rein, et d'amputation, ...
C'est un drame pour les diabétiques de type 1 ou 2 qui mettent parfois plusieurs mois avant de bénéficier de nouveaux RDV médicaux.
 
 
Rédaction initiale :
Pour mémoire, et alors que je suivais d'assez près les actualités scientifiques liées aux diabètes, la première fois que j'ai lu qu'un lien net était probable, c'était dans un des ouvrages du Dr de Lorgeril, en 2007, Bibliographie  en décrivant des mécanismes possibles pour l'expliquer. Ailleurs, silence radio.
 
Plus tard, des données plus ou moins contradictoires sont apparues.
 
Plus récemment, ces taux ont été revus à la hausse par rapport aux estimations antérieures. 
 
Cette chronologie est très importante : des effets secondaires considérés majeurs par un médecin isolé en 2007, ignorés ou niés ailleurs, sont depuis régulièrement revus à la hausse. Au point de devenir un vrai problème de santé publique. Ou plutôt de révéler ce grave problème, qui semble exister depuis longtemps de façon ... très peu professionnelle de la part du corps médical.
Les divergences et contradictions sont importantes aussi : selon qui publie, à quel moment, et le type de lecteurs ciblés, on aura des chiffres très différents, et donc une appréhension très différente par les médecins prescripteurs, pour une molécule qui est prescrite à vie.

Chiffres parus en 2014

 
Il s'agit d'une méta analyse de plusieurs études.
 
"136 966 patients aged ≥40 years newly treated with statins between 1 January 1997 and 31 March 2011."
136966 patients agés de 40 ans et plus, traités par statine entre le 1 janvier 1997 et le 31 mars 2011.
 
Dans la plus pure tradition de ce type d'écrits ... ce n'est pas du tout facile à lire pour les non initiés. 
 
Il faut regarder le tableau du milieu. On voit qu'après 2 ans de traitement, 15 % en moyenne de patients sous statine deviennent diabétiques de type 2. C'est une moyenne, pour des valeurs qui s'échelonnent de - 46 % (moins de nouveaux diabétiques dans les groupes traités) à + 29 % (plus de diabétiques dans le groupe traité par statines). En prenant en compte le nombre de patients dans chacun des essais analysés, on aboutit donc à une moyenne de + 15 %.
 
"The risk increase seemed to be highest in the first four months of statin use."
Le risque semble être plus élevé durant les premiers mois d'utilisation de la statine.
 
Les auteurs démontrent aussi plus loin que le risque est accru pour les statines les plus fortes, c'est à dire celles qui abaissent le plus le cholestérol. 
 

"Conclusions

We found modest evidence that there is a harmful association between statin potency and new diabetes in patients treated for secondary prevention of cardiovascular disease. Clinicians should consider our study results when choosing between lower potency and higher potency statins in secondary prevention patients, perhaps bearing in mind that head to head randomised trials of higher potency versus lower potency statins have not shown a reduction in all cause mortality or serious adverse events in secondary prevention patients with stable disease"

"Conclusions 
Nous avons trouvé des preuves modeste qu'il y a une association néfaste entre les statines de forte puissance et de nouveaux diabète chez les patients traités pour la prévention secondaire des maladies cardiovasculaires. 
Les cliniciens devraient envisager nos résultats au moment de choisir entre les statines de faible ou de forte puissance chez les patients en prévention secondaire, peut-être en gardant à l'esprit que les comparaisons d'essais randomisés pour des statines puissance plus élevée versus des statines de puissance plus limitée n'ont pas montré une réduction de la mortalité toutes causes ou des effets indésirables graves chez les patients de prévention secondaire avec une maladie stable."
 
Qu'en penser ?
En plus clair, les statines de forte puissance, c'est à dire celles qui baissent le plus le cholestérol, augmentent très nettement le risque de devenir diabétique de type 2, et elles n'ont aucun effet sur la réduction de la mortalité des diabétiques Résumé d'études cliniques
Les comparaisons ne sont ici effectuées qu'entre statines de faible et forte puissance. Pas de comparaison disponible entre statines, même de faible puissance, et modifications du mode de vie, notamment de l'alimentation. Donc un éventuel effet délétère par les statines de faible puissance (plus de complications, mortalité plus élevée, ...) ne peut être mis en avant. Il ne peut pas être écarté non plus.

Conséquences pour le diabète

En termes de conséquences pour tous : 15 % de diabétiques en plus, .... Pour un pays comme la France, où environ 6 millions de personnes sont traitées par statines, cela représente 900000 nouveaux diabétiques en moyenne au bout de deux ans. Le calcul est plus compliqué pour les années suivantes, le traitement étant donné à vie, les 900000 premiers diabétiques ne seront pas augmentés de 900000 nouveaux diabétiques 2 ans après. Seul un suivi serré sur plusieurs années permettrait de donner une estimation correcte. 
On dépasse, sur quelques années, le million de nouveaux diabétiques 
de type 2 du seul fait de ce traitement. 
 
Et bien que ce soit très développé ailleurs, notamment dans les livres du Dr de Lorgeril, la France est un pays à mortalité cardiovasculaire faible malgré un taux de cholestérol élevé. Les raisons : probablement l'alimentation dans une partie du pays, la consommation modérée et régulière de vin pendant les repas, ... ce qu'on appelle le paradoxe français. Mais non, des médecins s'échinent à suivre des recommandations très anglo-saxonnes, avec des médicaments qui rendent énormément de personnes diabétiques, sans en sauver un seul de la mortalité cardiovasculaire... Cherchez l'erreur !
Vous êtes diabétique de type 1 ou 2 et vous trouvez que les délais d'attente pour un nouveau rendez vous sont très longs s'il n'y a pas d'urgence absolue ? Plusieurs mois en général. Vous avez une partie de la réponse maintenant. Les très nombreux diabétiques de type 2, avec de multiples autres effets secondaires, fabriqués par cette médication.
Les diabétologues font partie de ceux qui entretiennent le phénomène en continuant à prescrire des statines à des diabétiques : pas d'améliorations, et probabilités d'augmenter la résistance à l'insuline, les glycémies, les effets secondaires, nécessitant des consultations plus fréquentes. 
 
Pour nous lecteurs, et patients, deux conclusions différentes sont possibles :
- soit, si des statines sont prescrites, demander à ce qu'elles soient de faible activité, c'est à dire un faible dosage et parmi les molécules qui baissent le moins le cholestérol, et qui ont le moins de chance de provoquer (ou aggraver) un diabète de type 2 ;
- soit, au-delà de cet article précis, regarder l'ensemble des écrits sur le sujet et voir que non seulement le risque de devenir diabétique de type 2 est augmenté, même pour des statines de faible activité, mais que de plus, ensuite la prise ou non de statines ne change rien à la survie d'un diabétique de type 2, tout en augmentant les effets secondaires.
 
Quand on prend en compte l'ensemble des résultats, les différentes statines existantes augment toutes le risque de devenir diabétique de type 2, sans parvenir à en aider un seul ensuite à survivre au diabète selon les données disponibles Résumé d'études cliniques
 
 

Sites à aller voir sur ces sujets

 

D'autres scientifiques, patients, ...ont depuis plus ou moins longtemps décrit un ensemble d'effets secondaires, et l'inutilité des statines. Les trois liens suivant en donnent un aperçu. 
 
chercher dans le site les pages spécifiques au diabète. 
Le reste du site est aussi passionnant à suivre : décryptage d'essais cliniques, nouvelles relatives aux évolutions des recommandations de traitement, par exemple pour l'hypertension, etc. etc. Incontournable à mon avis, et cet auteur se bat depuis très longtemps pour dénoncer les abus et les mensonges liés à la théorie du cholestérol impliqué dans les problèmes cardiovasculaires, qui ne reste qu'une théorie très fragile.
De nombreuses infos aussi sur les futurs anticholestérol appelés à remplacer les statines, présentés en général comme un futur médicament miracle, de façon très marketing, heureusement des scientifiques, dont le Dr de Lorgeril, veillent, analyses des données à l'appui.
 
Une personne confrontée à un problème cardio vasculaire, qui est passé par la case "statines", en a subi des effets secondaires, et qui décrypte de façon très claire et très méticuleuse plusieurs essais cliniques de statines, de fibrates, ainsi que d''approches "mode de vie" pour la prévention cardiovasculaire. 
 
forum public, ça part parfois dans tous les sens,  mais beaucoup d'infos, et de très nombreux témoignages sur les effets secondaires des statines.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 04/09/2015