Alimentations qui marchent

Préalable

Ces alimentations sont très bien expliquées par exemple sur des sites spécialisés, qui sont rappelés dans chaque chapitre ci-dessous.
Les grands principes de ces alimentations "santé" sont rappelés, pour permettre à chacun de se les approprier. 
Aucune recette n'est donnée ici, il y a une quantité astronomique de sites internet, de blogs, de livres, d'articles de journaux ou de revues, qui permettront de réaliser de multiples préparations sur ces bases.
 
018
Les reliefs méditerranéens, les douceurs des soirées de printemps et d'été (ici pleine lune depuis les hauteurs de Toulon)
ne s'exportent pas partout. L'alimentation, si, autant en profiter.

diète méditerranéenne

Contenu résumé de la diète méditerranéenne
  • Riche en légumes surtout, dont beaucoup de légumes verts, et en fruits
  • Souvent riche en crudités
  • Riche en légumineuses : pois chiches, haricots, lentilles. Pas digestes pour tout le monde, il faut trouver la dose qui convient à chacun
  • Riche en céréales ; utilisées régulièrement, surtout sous forme de pains et de pâtes, mais dans des quantités raisonnables en général*
  • Cette richesse en céréales doit être nuancée : une journée "méditerranéenne" avec pain et pâtes par exemple, ou semoule de couscous, peut être beaucoup moins riche en céréales qu'une journée avec chocolatines, pain, barre de céréales au goûter et quiche ou tarte, ou q'une journée avec hamburger, etc. De plus, dans la diète méditerranéenne classique, les pâtes ne sont pas consommées quotidiennement. 
  • Souvent "riche" en oléagineux : noix (noix de Grenoble), amandes, noisettes. Mangés à la saison de production, et régulièrement et plus ponctuellement ensuite.
  • Riche en graisses végétales : huile d'Olive surtout ; l'huile de Colza en France ou ailleurs permet de rattraper le niveau en omégas 3 que contient l'alimentation en général par exemple en Crète ou dans le régime dit Okinawa
  • Pauvre en omégas 6 : en Occident, dont la France, sur-distribués, présent dans la plupart des huiles végétales sauf Olive et Colza, où leur contenu est équilibré en omégas 6 et 3. Les omégas 6 en excès sont largement soupçonnés de favoriser certaines complications cardio-vaculaires, ou selon le Dr Servan-Schreiber dans un de ses ouvrages, plusieurs cancers
  • Limitée en viandes : plutôt des viandes blanches, et la viande accompagne les légumes, sans que les portions ne soient trop importantes en général
  • Limitée en produits laitiers ; surtout utilisés sous formes de produits fermentés : fromages, ...
  • Prise d'alcools, essentiellement vins rouges, en quantités modérées pendant les repas.
 
* L'un des principaux scientifiques promoteurs en France du concept de diète méditerranéenne, le Dr de Lorgeril, devrait publier un ouvrage dans lequel les méfaits santé du gluten sont abordés.
L'idéal, si on ne peut pas tout de suite ou si on veut pas essayer le régime Seignalet (chapitre suivant) est de varier les céréales ou assimilées, tout en maintenant, au quotidien, des quantités raisonnables : riz, seigle, sarrasin, quinoa, ... pour alterner avec les produits à base de blé.

Alimentation hypotoxique ou Seignalet

 
 
En résumé :
  • Aucun produit laitier
  • Aucun produit avec du blé, du seigle, de l'orge ou de l'avoine
  • Aucun produit avec du maïs
  • Limitation des températures de cuisson (< 110 ° C), privilégier le cru dès que possible
  • Utilisation d'huiles de première pression à froid*, consommées crues
 
* Beaucoup d'utilisateurs du régime Seignalet couplent ces principes avec les données de la diète méditerranéenne pour les huiles : utilisation quai-exclusive des huiles d'Olive et de Colza (pour limiter notamment les phénomènes inflammatoires, et favoriser un bon ratio omégas 3/6), et de quelques autres huiles plus ponctuellement : huile de noix, huile de coco surtout.
 
 
Le net, les librairies, fourmillent de recettes compatibles, ou d'idées de repas. Par exemple : 
 
Bien que cela puisse paraître difficile, et ça l'est les premiers temps, des milliers de personnes en France suivent cette alimentation, pour beaucoup depuis des années, ou au Canada.
Il n'y a pas de référencement officiel, mais il suffit de suivre le nombre d'inscrits sur le site lappart-des-spasmos.fr, et les nombreux échanges, ou de lire les grandes quantités de témoignages sur le site  http://jacquelinelagace.net/
 
Les témoignages, conseils, astuces, sur ces sites peuvent considérablement aider à commencer cette alimentation ... et à la poursuivre sur du long terme.

Autres alimentations parfois citées pour les diabètes

Je ne le recommande pas pour de longues périodes, sans avoir essayé avant si un régime type Seignalet avec autant d'avantages santé,, plus facile à mettre en oeuvre et à suivre à l'extérieur de chez soi, foncionne. 
 
Par exemple, les apports souvent très conséquents en protéines de ce régime paléolithique nécessitent de vérifier avant s'il n'y a pas de contre - indications (problèmes aux reins, etc.) ; à voir au préalable avec votre médecin. 
 
Ceci dit, beaucoup, surtout dans le monde anglo-saxon, font référence à ce régime paléolithique pour le diabète de type 2, et c'est proche pour quelques aspects du régime Seignalet, autant savoir de quoi il s'agit.
C'est un régime qui ne comprend plus du tout, ou assez peu, selon les auteurs, de céréales ni de pommes de terre, ni de légumineuses. Bref, un régime avec très très peu de sucres de type amidon apportés par l'alimentation. Les laitages sont exclus, certains excluent aussi les huiles. 
Il y a des variations selon les auteurs.
On peut aussi  s'inspirer de cette approche, sans la suivre à 100 % tout le temps.
Je donne quelques liens en français et en anglais, pour se faire une idée, lire des témoignages, et repérer les sites parmi les plus fournis sur ce régime.
 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 19/08/2015