Pollution et DT1

Un lecteur, Bernard T, m'interroge sur les liens entre diabète de type 1 et pollution. J'en profite pour faire un point rapide sur les causes possibles de diabète de type 1, dont la pollution.

Les causes du diabète de type 1 semblaient très mystérieuses il y a quelques années.

La responsabilité du gluten surtout, et des produits laitiers, avait déjà été évoquée, et la responsabilité de ces aliments semble maintenant évidente pour le gluten, très probable pour le lait, sans qu'on puisse donner le pourcentage de jeunes dont le diabéte de type 1 a été provoqué par ces substances. Un cas publié, d'enfant qui a pu échapper à l'insulinothérapie grâce à une éviction totale du gluten, rapporté ici : Urgences dès le diagnostic, ouvrait de nouvelles perspectives. La seule façon pour une personne de savoir si elle concernée est de réaliser une éviction totale du gluten dès le diagnostic initial, et possiblement du lait et des produits laitiers. 

La crainte de fragilité osseuse en raison du manque de produits laitiers est de plus en plus remise en cause. Un résumé des causes réelles ici : Fragilité osseuse, causes et solutions

D'autres causes de diabète de type 1 existent. La pollution semble jouer un rôle au moins pour la préocité des cas de survenue des diabètes de type 1 :http://www.researchgate.net/publication/272094763_Ambient_Air_Pollution_and_Early_Manifestation_of_Type_1_Diabetes

"Our findings indicate that high exposure to the traffic-related air pollutants PM10, NO2 and possibly PM 2.5 accelerates the manifestation of T1D, but only in very young children.".

Traduction : Nos résultats indiquent qu'une exposition forte à des polluants liés au trafic routier, PM10, NO2 et peut être les PM 2.5, accélèrent la manifestation du DT1 (diabète de type 1), mais seulement pour de très jeunes enfants.

Ces données ne sont pas impressionnantes. Elles montrent toutefois un rôle très probable de la pollution liée au trafic automobile dans le déclenchement du diabète de type 1. Le mécanisme n'est pas décrit. Le rôle de la pollution dans le déclenchement du DT2, peu connu Polluants et DT2, est pourtant plus net et avéré. Ce sont des maladies de mécanisme très différent, ce lien est donc étonnant.

En attendant que ces mécanismes soient mieux connus, c'est une raison supplémentaire pour s'éloigner le plus souvent possible des zones polluées, surtout près des grands axes routiers, et d'en éloigner les très jeunes enfants quand c'est possible, Et ça profitera à toute la famille, par exemple pour les risques de survenue de DT2, même si de nombreuses autres causes existent dans ce cas : sédentarité, déséquilibres alimentaires, inadaptations alimentaires : Alimentation et diabétes ;Diabète de type 2 en rémission , causes médicamenteuses : Statines = diabètes.

Pour en revenir au diabète de type 1 :

Omniprésence du gluten et de poudres de laits diverses dans beaucoup de préparations alimentaires, en plus des portions classiques, augmentation de la circulation routière sur de nombreux axes routiers (bien que le NO2 diminue dans plusieurs agglomérations, mais ce sont des moyennes), sont peut être des axes de recherche à privilégier pour les chercheurs qui tentent de comprendre l'augmentation de cas de DT1. Et pour les familles qui cherchent à éviter ça, et dans le très court laps de temps pendant lequel les cellules de Lagherans ne sont pas toutes détruites, pour les familles et les médecins qui voudraient lutter contre un diagnostic récent de diabète de type 1.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau