vaccin

Grippe : vaccin, pas vaccin ?

En préambule, les derniers billets de ce site, do nt celui-ci, peuvent laisser penser à un rejet systématique des progrés médicaux.

Bien au contraire, ce sont certains de ces progrés qui ont permis ma survie et celle de plusieurs de mes proches, et de mes connaissances.

Par contre, certains éléments présentés aussi comme des progrés sont finalement très limités en termes d'apport, avec beaucoup d'effets secondaires, et les informations sur ces sujets ont tendance à être icomplètes ou trop manichéennes, ou à être des objets de communication (voir en ce moment l'offensive médiatique concernant les statines), plutôt que des obets de science. De plus les méthodes imposées pour la recherche clinique sont devenues tellement chères, que quasiment seuls des labos privés peuvent les financer, ce qui limite la portée générale de la recherche à quelques molécules sur lesquelles tous les moyens sont concentrés.

D'où l'intérêt de diffuser des informations les plus objectives possibles, pour multiplier les sources d'information. 

Vaccination classique

Efficacité du vaccin contre la grippe

Devant l'énormité des moyens déployés pour nous faire vacciner contre la grippe, pour les personnes âgées, asthmatiques, diabétiques, etc., il est difficile de faire la part du vrai, du scientifique, et la part du commercial. La grippe fait elle vraiment des milliers de mort chaque année ? Le vaccin est il si efficace que cela ?

La même question se pose chaque année, et une partie des gens hésite à se faire ou ne pas se faire vacciner.

Un médecin a étudié de façon attentive les données disponibles sur la grippe. Ne seraient-ce que les décès réellement documentés ou estimés à partir des données vérifiables (estimés à 700 sur une période automne hiver), qui sont très différents des 5000 à 7000 décès claironnés dans beaucoup de médias. Ou l'exemple de la Pologne qui n'a pas vacciné pendant une année .. sans strictement aucune augmentation de la mortalité.

Ce billet de blog est donc un billet de fainéant de ma part, je renvoie simplement vers un travail très précis qui a déjà été fait par le Dr Dupagne. Les commentaires qui font suite au billet sont également intéressants.

http://www.atoute.org/n/Faut-il-se-vacciner-contre-la.html

J'ai choisi ce blog parce qu'il émane d'un médecin plutôt classique quand aux approches médicales, qui combat beaucoup pour une meilleure approche scientifique.

Celles et ceux qui connaissent bien les travaux de ce docteur, ou ses interventions médiatiques, pourront être étonnés que je le mette en avant, en raison de ses prises de position très distantes sur les approches alimentaires curatives, souvent citées dans mon blog. Disons que ce n'est pas le seul, et qu'il a eu au moins le mérite de ne pas totalement refuser le débat via son site internet. Après, s'il se trompe à mon avis sur la validité de certaines approches scientifiques, sur la hiérarchisation de ce qui est vraiment important pour plusieurs pathologies, il a le grand mérite de s'appuyer, pour la grippe, objet de ce billet, sur des faits observés, sur des données solides.

Effets secondaires du vaccin contre la grippe

Si le vaccin est aussi peu efficace que ça, est ce que des effets secondaires devraient inciter à plus de prudence ?

Des éléments inquiétants sont déjà donnés dans le billet cité. Depuis, une autre inquiétude est apparue, pour des lots de vaccins notamment utilisés en Italie, mais aussi ailleurs en Europe : http://sante.lefigaro.fr/actualite/2014/12/01/23116-vaccin-antigrippe-13-deces-suspects-italie#

C'est très récent, et dans l'attente de données plus précises, il vaut mieux vérifier, avec le lien donné un peu plus haut, si on fait vraiment partie des personnes qui pourront bénéficier de ce vaccin. Et demander à son médecin de vérifier si le vaccin fait partie ou non des lots incriminés en Italie. 

Lire la suite